Welcome to Portugal : deux jours à Lisbonne

Après la Belgique, direction le Portugal mais pour cette fois une semaine complète de vacances (bien méritées diront certains!). La première partie (soit 2 jours) se déroulera à Lisbonne et la deuxième partie (6 jours) sera dans l’Algarve.

Donc départ de l’aéroport de Lyon pour un vol d’un petit plus de 2 h pour Lisbonne avec Easy Jet (et j’ai encore une grosse pensée émue pour mon GPS qui m’a permis d’être à l’heure en me faisant passer par des champs pour éviter l’autoroute qui était coupée à cause d’un accident).

Première impression dans l’avion : Lisbonne semble être une destination populaire pour les français et surtout pour les jeunes (je n’ai pas compté le nombre de gars que j’ai croisé qui allaient à Lisbonne pour un enterrement de vie de garçon pour le week end). Plus tard dans Lisbonne, cette impression sera confirmée dans la mesure où on peut entendre parler français à tous les coins de rue.

L’atterrissage est impressionnant avec ce survol de la ville…On peut même voir le linge aux fenêtres (chanceux va!).

Pour ces deux jours à Lisbonne, un programme bien défini (demandant quelques heures de préparation…) avait été établi. On commence donc la visite de Lisbonne par un incontournable touristique:

Le Tramway 28

††††Notre logement se situant à 10 minutes à pieds du départ du Tram 28, on se rend à la place Martin Moniz pour être sur d’avoir une place assise et pour faire le trajet complet qui dure environ 40 minutes.

Un conseil: allez y avant 9h sinon l’attente sera longue et une place assise ne sera pas garantie! Nous sommes arrivés à 8h30 et nous avons dû laisser passer un tram qui était déjà plein. Sachant qu’il y a des trams toutes les 15 minutes environ, vous avez vite fait de perdre du temps.

Le tram 28 suit un parcours avec parfois des rues tellement étroites qu’on peut tendre la main pour toucher les murs. On fait attention à sa main et sa tête quand on prend des photos !

Son parcours :

Les différents quartiers traversés par le tram 28:

  • Quartier de la Mouraria: (quartier maure) avec le départ de la place Martim Moniz. Après plusieurs siècles d’occupation par les Maures, Lisbonne a fini par être reconquise au 12e siècle.
  • Vers le nord, le quartier d’Intendente. C’est un quartier qui a longtemps souffert d’une réputation sulfureuse (drogue, prostitution) et qui a fait l’objet d’une grosse rénovation.
  • Quartier de la Baixa (quartier bas) A deux pas de la célèbre Praça do Comércio (Place du Commerce), le Tram 28 circule sur la Rua da Conceição. L’occasion également de s’arrêter (ou pas) à la cathédrale Santa Maria Maior, plus communément nommée la Fé.
  • Quartier du Bairro Alto (quartier haut).
  • Quartier du Chiado, quartier des théâtres et des commerces avec la Praça Luis de Camões.
  • Quartier du Campo de Ourique : quartier résidentiel et plus calme avec la basílica da Estrela, un édifice religieux construit entre 1779 et 1790 sur une colline.

Au hasard des ballades, nous avons également pris le Tram 24. Beaucoup moins de monde…forcément il passe par des endroits sans grand intérêt pour les touristes. Je ne suis même pas sur que les habitants de Lisbonne l’utilise tellement il était vide!

Quartier de la Baixa

Le quartier de la Baixa est le coeur de Lisbonne avec ses nombreuses places et attractions comme la Praça Dom Pedro IV, la Praça do Comércio où l’Elevador de Santa Justa.

Praça Dom Pedro IV

La Praça Dom Pedro IV, appelée également le Rossio était le cœur de Lisbonne au Moyen Age. Aujourd’hui, elle accueille le Théâtre national ainsi que de nombreux cafés et terrasses (quand il fait beau bien sur!).

Elevador Da Santa Justa

De style néo-gothique, l’ascenseur de Santa Justa, est le seul ascenseur historique de Lisbonne. Il monte jusqu’à 45 mètres et permet de relier le quartier de la Baixa depuis la Rua Santa Justa au Carmo Square dans le Bairro Alto. Pour la French touch, il a été construit par Raoul Mesnier de Ponsard, élève de Gustave Eiffel.

Pareil que pour le Tram 28, mieux vaut y aller tôt dans la matinée. Vers 10 h, une file d’attente commence à prendre forme. Même si cela est relativement rapide, mieux vaut éviter la foule pour apprécier la vue et ne pas perdre trop de temps.

La Praça do Comércio

La Praça do Comércio a été reconstruite après le tremblement de terre, sur les décombres de l’ancien palais royal érigé pour Dom José Ier (dont la statue équestre siège sur le centre de la place). On y trouve également l’Arc de Triomphe. C’est l’une des places les plus connues et les plus symboliques de la ville lors de rassemblements, manifestations ou concerts.

Arco da Rua Augusta :

L’Arco da Rua Augusta (où plus communément appelé l’Arc de Triomphe) est situé sur la Praça do Comércio. Il est possible d’y monter et d’avoir une magnifique vue sur le Tage et sur la Praça do Comércio.

Il fut construit au XIXe siècle est un symbole de la reconstruction de la capitale portugaise après le violent tremblement de terre de 1755. L’arche ne fut officiellement achevée qu’en 1875. La construction de l’Arc de Triomphe de la rue Augusta était une façon de symboliser la renaissance de la ville.

Vraiment à faire car la vue est magnifique (même avec la pluie). Il y a à l’intérieur toute une partie sur l’histoire de Lisbonne qui peut être intéressante.

Lisboa Story Centre

Alors que faire à Lisbonne quand il pleut? (et dire que c’était la canicule en France!) Faire un musée bien sur ! Situé sur la Praça do Comércio, le Lisboa Story Centre a été ouvert en 2012. L’histoire de Lisbonne est racontée de sa fondation à nos jours, avec un audioguide , en se focalisant notamment sur le tremblement de terre de Toussaint 1755. On peut même voir un film qui le reconstitue (âme sensible s’abstenir).

A faire s’il pleut…sinon je ne suis pas convaincue.

Promenade le long du Tage

Entre la Praça do Comércio et la station Cais Do Sobré, cette promenade est très agréable avec une belle vue sur le pont du 25 avril et sur les voiliers se trouvant sur le Tage. On a même l’impression d’être à San Francisco avec ce pont qui lui ressemble fortement.

Une autre idée de promenade d’environ 30 minutes est de partir du magasin « Pastéis de Belém » pour se rendre à la tour de Belém tout en longeant le Tage. Cette marche fait passer par le monastère des Hiéronymites, le Monument aux Découvertes et traverse des très beaux parcs (Jardim da Praça do Império et Jardim da Torre de Belem).

Le quartier de Bélem

Tour de Bélem

La Tour de Bélem a été construite par Francisco de Arruda entre 1515 et 1519 siècle dans le but de contrôler le passage des navires sur le Tage. Elle est aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Il s’agit du monument emblématique de la ville.

La tour comporte cinq étages (Salle du Gouverneur, Salle des Rois, Salle des Audiences, Chapelle) avec une terrasse au sommet de la tour. Pour y accéder, pas d’ascenseur, seulement des escaliers en colimaçon. Ce qui est assez drôle est d’attendre, en bas ou en haut, que le feu passe au vert pour accéder aux escaliers (forcément, il est nécessaire de faire de la circulation alternée vu la taille des escaliers, pas de possibilité de se croiser).

Monastère des Hiéronymites

Le Monastère des Hiéronymites où Mosteiro dos Jerónimos est impressionnant de par sa grandeur. Comme la tour de Belem, il a été déclaré au Patrimoine mondial de l’UNESCO. Il a été conçu par l’architecte Diogo de Boitaca, sa construction a débuté en 1501 et s’est achevée à la fin du XVIe siècle. Le style dominant du monastère est le style manuélin. Il a été construit pour commémorer le retour d’Inde de Vasco de Gama.

Il est également possible de rentrer dans l’Église du monastère des Hiéronymites (et ce gratuitement). Bon vu la file d’attente, faut vraiment être motivé (ce qui vaut l’aurez compris, n’était pas forcément mon cas). Pour l’info, dans l’église se trouve les tombes de Vasco de Gama et de Luís de Camões.

Padrao dos descobrimentos

Le Padrao dos Descobrimentos (monument des découvertes) se situe entre le Monastère des Hiéronymites et la Tour de Belem, il est moins connu que ses célèbres voisins (ce qui veut dire beaucoup moins de monde) et surtout beaucoup plus récent.

Ce monument, en forme de caravelle, est situé à l’endroit précis d’où partit Vasco de Gama. Il fut construit en 1940 pour l’Exposition du monde portugais, reconstruit après avoir été détruit par un cyclone en 1941, il ouvre en 1960 pour le 500e anniversaire de la mort d’Henri le Navigateur. Avec ses 56 m de hauteur (mais avec ascenseur cette fois), plusieurs personnages de l’époque des Découvertes sont représentés comme l’Infant D. Henrique, Bartolomeu Dias, Diogo Cão, Fernão de Magalhães, Pedro Álvares Cabral, et Vasco da Gama. Les statues ont été sculptées en direction du Tage. Si je me souviens bien des commentaires d’un guide, je crois qu’une femme est représentée.

L’entrée est payante (6€ par personne) et n’est pas inclus dans la Lisboa card (dont je parlerais plus bas) mais, pour moi, ce fut la meilleure vue sur Lisbonne et les monuments comme le Monastère des Hiéronymites, la Tour de Belem ou le Pont du 25 avril. Evidemment on ne reste pas longtemps et on ne découvre pas grand chose mais la vue vaut vraiment le coup.

Croisière sur le Tage au coucher de soleil

D’une durée de deux heures, cette croisière sur le Tage permettait d’admirer la Tour de Belém, le Cristo Rei, la Praça do Comércio et le quartier d’Alfama tout en passant sous le pont du 25 avril.

Réservé sur Expédia avant le séjour, un tour à 14h. Mais j’ai reçu peu de temps avant de partir, un message de la société Palmayachts qui me proposait un « surclassement » afin de faire le tour à 19h pour voir le coucher de soleil. 35€ le tour à 14h contre 39 € le tour à 19h, vraiment aucun regret, c’est à faire. Le petit plus et bonne surprise étant la bouteille de vin blanc et la charcuterie offerts. Par contre, il faut vraiment prévoir des vêtements chauds, car une fois le soleil parti, la fin du voyage est très très longue et très froide. Je ne remercierais jamais assez l’équipage qui a fourni des couvertures à tout le monde afin de ne perdre personne.

Quartiers du Bairro Alto et du Chiado

Les quartiers du Bairro Alto et du Chiado sont complémentaires. Lieu idéal pour trouver un restaurant ou pour sortir le soir. Il y a également des points touristiques.

Praça Luis De Camoes :

Sur la Praça Luis De Camoes se trouve une statue du plus grand poète portugais, auteur des Lusiades : Luís Vaz de Camões. Le piédestal de la statue est entouré de quelques uns des plus grands chroniqueurs portugais du XVIème siècle.

Miradouro Pedro de Alcantara

Le but du jeu était d’avoir un magnifique point de vue sur Lisbonne et notamment son château. L’idée était donc d’aller au Miradouro (point de vue) Pedro de Alcantara. Bon vu le temps, c’était un peu raté. Heureusement qu’il y avait des animations sur la place avec la possibilité de manger et de boire des spécialités portugaises en écoutant de la musique.

Funicular Da Bica

††Ouvert en 1892 et électrifié en 1914, le Funicular da Bica permet de faire les photos de touriste avec le tram et le Tage en fonds. Il relie la place du Calhariz à Rua de Sao Paulo le long d’une descente vertigineuse. La descente est rapide mais elle est impressionnante.

Il vaut mieux le prendre en haut et effectuer la descente dans le tram. Beaucoup plus impressionnant cette descente sur le Tage. Bon vu le monde et l’attente en bas, vos jambes seront vos meilleures amies pour remonter par les escaliers (environ 130 pas plus!) ou aller à un autre endroit.

Quartier de l’Alfama

†††C’est le quartier le plus ancien de Lisbonne et un des plus populaire.

Castelo de São Jorge

En haut d’une colline, soit 10 minutes de marche à partir des transports en commun (pas le choix), les fortifications du Castelo de São Jorge présentent leurs secrets et leur histoire avec notamment les Wisigoths au 5ème siècle, les Maures au 9ème siècle, les chrétiens au 12ème siècle, la famille royale du 14ème au 16ème siècle, et les détenus et condamnés au cours de toute son histoire. La vue est magnifique sur les toits de la ville sur le fleuve du Tage.

10 € l’entrée…Pas possible d’acheter le billet avant sur Internet (ou alors à des prix exorbitants) et la Lisboa Card ne fonctionne pas. Il faut absolument y aller avant 10 h sinon on attend longtemps…Et il y a du monde sur les photos ! Mais vraiment à faire, la meilleure vue de Lisbonne !

Miradouro Portas do sol

Magnifique point de vue sur Lisbonne près du chemin pour accéder au château… enfin je suppose…

Pour l’anecdote, nous avions prévu de visiter le château le dimanche matin mais la pluie nous en a empêché et le programme a totalement changé. Nous avons donc reporté la visite juste avant de reprendre l’avion après notre road trip dans l’Algarve.

Soirée dans le quartier d’Alfama

Lors de notre dernière soirée à Lisbonne, nous voulions trouver un restaurant proposant des concerts de Fado c’est à dire de musique portugaise. Mon guide du routard étant mon meilleur ami lors des voyages, il devait nous emmener dans un restaurant typique. Malheureusement, je pense qu’il a du fermer entre temps (ou alors on était vraiment nul pour le trouver…ce qui est possible aussi!). Bref, on tombe sur une place et des rues très animées avec des terrasses de restaurants de partout. On a même le droit à un concert de Fado par le biais de hauts parleurs. Alors au bout de 30 minutes, j’avoue avoir commencé à saturer de la musique en bruit de fonds. Mais en tout cas, c’était très sympa et quelle ambiance!

Almada

Almada est une ville de 174 000 située de l’autre coté du pont du 25 avril. Elle est célèbre pour le Cristo Rei qui est un édifice religieux (on se croirait presque au Brésil!).

Cristo Rei

Nous avons donc pris un ferry pour aller à Almada puis un bus pour atteindre le Cristo Rei. Ambiance très particulière, notamment par rapport à la météo mais aussi par rapport à l’atmosphère se dégageant de cet endroit. La musique vous donne juste envie de vous enfuir en courant! La montée est rapide et la vue doit être magnifique par beau temps. On ne s’éternisera pas devant des signes divins faisait légèrement peur. Un grand merci à UBER dans la mesure où google indiquait qu’il n’y avait plus de bus pour retourner à Almada (c’était juste une blague de Google parce que quand UBER est arrivé, le bus aussi!).

Azulejos

Les Azulejos désignent au Portugal et en Espagne, un carreau ou un ensemble de carreaux de faïence décorés. Ces carreaux sont ornés de motifs géométriques ou de représentations figuratives. On peut en voir absolument partout à Lisbonne.

Le logement

Destination hyper à la mode en ce moment, le Portugal attire et le prix des logements flambe. Grosse surprise pour moi car je ne m’attendais pas à ce que ce soit aussi difficile de trouver un logement à un prix abordable (pour la dernière semaine de juin).

Les hôtels étant hors de prix, on s’oriente vers un Airbnb. Le but étant d’être dans le centre de Lisbonne pour éviter les transports afin de rejoindre rapidement les points d’intérêts. On s’oriente donc vers un Airbnb pour la modique somme de 128 € la nuit (je vous laisse imaginer le prix des hôtels…). Il est situé à deux pas de la place Camoes et donc au pied d’un arrêt du Tram 28 et du départ du Tram 24.

Les bons plans :

Lisboa card

Alors la Lisboa Card c’est THE card à acheter avant de partir pour profiter au maximum sur place. Vous avez le choix entre une carte pour 24 h (20 €), 48h (34 €) ou 72h (42 €). Vous l’achetez en ligne et vous pouvez l’a récupérer à l’aéroport (dans le hall des arrivées) par exemple ou dans les offices de tourisme (Ask me Lisboa) présents sur plusieurs sites dans Lisbonne.

J’avais fait, avant de partir, des calculs savants afin de savoir si la carte était vraiment rentable. Ce n’était pas si flagrant que ça vu les prix des activités mais l’avantage principal de cette carte est d’éviter les files d’attente. Vous êtes prioritaires partout avec cette carte et les transports sont illimités.

Les endroits au nous avons utilisé la Lisboa Card:

  • Transports : Métro, Bus, Tramway (dont les lignes 24 et 28)
  • Funiculaire Da Bica
  • Elevador da Santa Justa
  • Tour de Bélem
  • Monastère des Hiéronymites
  • Arco da Triompha
  • Lisboa Story Centre
  • Padrao dos Descobrimentos (-30%)

Je n’ai pas fait les calculs pour savoir si cette carte était vraiment rentable. Juste le fait d’éviter les files d’attente valait le coup de la prendre.

Et pour illustrer tout ce beau discours, je mets cette photo que j’adore. Je revois encore la tête des gens quand on les doublait pour suivre la file « Lisboa Card ». Quel moment de joie de se faire haïr par autant de personnes !

Toilettes les plus sexys au monde

Je sais ça peut surprendre dit comme ça… Donc pour terminer cet article, je vous présente un bon plan. Quand on est une fille, on a souvent besoin d’aller aux toilettes…Et pour 1 € (oui quand même!) vous pouvez choisir la couleur de votre papier toilette. Très drôle à faire…

Et voila Lisbonne c’est terminé. C’était vraiment une belle découverte même si ce ne fut pas un coup de coeur pour moi. A venir la suite des vacances, toujours au Portugal mais dans l’Algarve.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s